Génération Formation

Actualités de l'univers de la formation
Il y a de plus en plus de raisons qui poussent les parents, à l’heure actuelle, à opter pour une éducation bilingue français et anglais avec leurs enfants, même lorsqu’ils possèdent la même origine. À l’heure où le monde du travail et des études s’internationalise de plus en plus, cette approche devient non seulement cohérente mais a également tendance à très largement se démocratiser. Examinons les différents avantages que sont susceptibles de procurer une éducation bilingue et comment l’appréhender de manière concrète.

Les avantages cognitifs de l’éducation bilingue

L’apprentissage, très jeune, d’une seconde langue permet de maximiser le potentiel cognitif de l’individu, spécialement lorsque l’approche est bilingue. Les performances en terme de concentration augmentent de manière manifeste et l’efficacité est clairement augmentée. Une des raisons principales vient de l’attention particulière que requiert le passage d’une langue à l’autre. Cette attention accrue, que l’on appelle attention sélective, permet de favoriser le développement cognitif en stimulant d’autres fonctions du cerveau.

L’encadrement de l’éducation bilingue

L’éducation bilingue met en jeu différents facteurs qui peuvent parfois surcharger l’enfant à travers son apprentissage. D’où la nécessité d’encadrer au mieux cette éducation par le biais d’un organisme scolaire compétent. Ce dernier sera susceptible de faire le lien entre les parents et leurs enfants à différents degrés. Une des références en la matière, dans la capitale, est L’école bilingue de Paris dispense en effet une éducation bilingue, français et anglais, de haut niveau et permet d’atteindre des résultats de qualité dans un esprit multiculturel.

L’éducation bilingue peut-elle embrouiller l’enfant ?

Il s’agit d’un argument assez récurrent concernant l’éducation bilingue. Et pourtant aucune preuve n’a jamais pu être formulée concernant cette hypothèse. Plusieurs études montrent au contraire que non seulement les enfants ne s’embrouillent pas mais développent des capacités supérieures à la moyenne par le biais d’une éducation bilingue. De plus, les spécificités propres de l’anglais et du français, avec leurs accents antinomiques, empêchent généralement un mélange des deux langues, même lorsque l’enfant débute son apprentissage. Ce que l’on appelle dans le milieu le code switching reste par conséquent extrêmement marginal.