formation diagnostic immobilier

Faut-il se lancer en diagnostiqueur immobilier indépendant ?

Le métier de diagnostiqueur immobilier semble prometteur et nombreux sont ceux qui souhaitent s’engager dans cette voie. Cependant, avant de considérer cette carrière, il convient de se demander si l’on souhaite plutôt s’engager en tant que salarié ou plutôt en tant qu’indépendant. Dans cet article nous verrons les perspectives d’un diagnostiqueur immobilier indépendant.

Avantages et inconvénients d’être indépendant

Les points positifs

En devenant diagnostiqueur immobilier indépendant, vous pourrez facilement augmenter votre rémunération par rapport à un salarié. Bien entendu, tout dépend du succès que vous rencontrez et du nombre de contrats que vous réalisez. Mais à volume de travail équivalent, vous pourrez vous verser une rémunération qu’aucune entreprise ne voudra vous offrir.

Vous pourrez aussi choisir vos missions en fonction de vos préférences et de vos domaines de prédilection. Dans une société, vous aurez une pression et devrez exercer les missions même si celles-ci ne vous plaisent pas ou vous emmènent loin de votre foyer. Ajoutez à cela, l’épanouissement personnel car il est bien plus gratifiant de réussir entièrement par soi-même en accomplissant ses missions selon son éthique et sa vision des choses.

Dernier point : vous pouvez aménager votre temps de travail comme vous le souhaitez. Cela inclut horaires de travail et congés. D’autant plus qu’avec la rémunération augmentée, vous pourrez naturellement prendre davantage de congés.

Les points négatifs

Pour travailler en tant qu’indépendant, vous pouvez créer votre propre entreprise par exemple sous forme d’EURL ou de SARL. Cependant le métier de diagnostiqueur immobilier répond à une législation assez stricte et il y a de nombreux éléments à prendre en compte. Il est donc nécessaire d’effectuer une veille technique et réglementaire pour rester à jour sur les différents aspects du métier. Cela suppose aussi de continuer à se former tout au long de sa carrière de manière régulière. Cela prend beaucoup de temps et d’énergie. Il est également nécessaire d’assurer soi-même tout l’aspect marketing de sa boîte pour se faire connaître. La charge de travail est donc considérablement augmentée.

Afin de pallier cela, vous pourriez devenir franchisé. La franchise vous aide dans l’essentiel des tâches précédemment évoquées (le marketing, la veille…). Vous obtiendrez cependant un bénéfice moindre en échange des avantages et du réseau de la franchise.

Vous ne bénéficierez pas de journée de formation payée contrairement à un salarié. Il est essentiel d’être bien formé dès le départ afin de pouvoir gérer les diverses situations que rencontre un diagnostiqueur immobilier. A cette fin, choisissez scrupuleusement votre formation de diagnostiqueur immobilier il existe plusieurs en France, dont celui-ci qui couvre plusieurs villes.

En tant que diagnostiqueur immobilier ou en tant qu’indépendant de manière générale, ce sera à vous de tenir votre comptabilité. L’aspect administratif prend beaucoup de place dans la vie professionnelle d’un indépendant et, si vous n’êtes pas correctement accompagné, c’est une tâche des plus fastidieuses, surtout la première année d’exercice.

Pour finir, le principal problème en tant qu’indépendant est le risque. Si vous êtes d’un naturel anxieux, vous risquer de mal vivre certaines périodes. Vais-je trouver des contrats ? Si je n’en trouve pas, comment faire pour vivre sans toucher le chômage ? Les délais de paiement ne risquent-ils pas de me mettre en difficulté ce mois-ci ? Toutes ces questions sont autant d’incertitudes auxquelles il faut faire face quand on devient diagnostiqueur immobilier indépendant.

En définitive, il faut s’assurer de disposer de solides acquis et d’un bon réseau avant de se lancer en tant qu’indépendant. La solution de devenir franchisé peut s’avérer être un bon compromis surtout lorsque l’on débute. Finalement, être indépendant est bien plus gratifiant qu’être salarié, alors si vous en avez la possibilité n’hésitez pas.

Génération Formation